La fameuse Galette des rois à la frangipane.

Qu’on la préfère à la frangipane ou briochée, plus de 95% des Français goûtent une part de galette des Rois en janvier. Mais quelle est l’histoire de cette délicieuse galette ? D’où vient cette tradition ? Pourquoi cache t-elle une fève ? Nous répondons ici à toutes vos questions !

Quand mange t-on la Galette des rois ?

Historiquement, la galette des rois était dégustée pour fêter Dionysos, Dieu de la vigne, du vin et de la fête lors du Solstice d’hiver. Par la suite, elle sera utilisée lors des Saturnales de l’antiquité romaine pour célébrer Saturne. Plus tard, les Chrétiens mangeront la Galette des rois à l’Epiphanie, le 6 janvier, un jour férié jusque dans les années 1960. Mais aujourd’hui, on peut partager en famille, entre amis ou avec ses voisins ce délicieux gâteau quand on veut et plusieurs fois dans le mois !

Est-ce une tradition religieuse ?

Bien que les Chrétiens mangent la galette pour l’Epiphanie, le partage du gâteau n’a rien de religieux. Aujourd’hui, la galette des Rois est devenue un rendez-vous national ; même le Président de la République a le droit à la sienne chaque année à l’Elysée.

La tradition du roi et de la fève

Cette tradition remonte à l’époque romaine. Dans l’Antiquité, maîtres et esclaves mangeaient à la même table. L’individu tirant la fève devenait « Roi d’un jour » et pouvait donner des gages à ses maîtres; il reprenait ensuite sa place dans la hiérarchie. Au Moyen-Age, celui qui trouvait la fève devait payer une tournée à la table. La légende raconte même que certains avalaient les fève pour éviter d’offrir à boire … d’où l’invention des fèves en porcelaine! Aujourd’hui bien souvent, on se débrouille pour laisser la fève au plus jeune, qui gagne alors la couronne. En effet, 65% des Français ont avoué « tricher » pour donner la fève aux enfants.

Quel est le symbole de la fève ?

Traditionnellement, la fève représentait le premier légume qui pousse au printemps, et donc la fertilité, la vie et le renouveau. Au 19ème siècle, on voit apparaître les fèves en porcelaine : des poupées, des bébés, des baigneurs, pour rappeler le thème de la fécondité. Au début du 20ème siècle, on voit les premières fèves publicitaires, puis dans la seconde moitié, les fèves en plastique, plus économiques.

Aujourd’hui, les fèves ont toutes les formes : personnages de dessins animés, animaux, drapeaux, objets, etc.

Des gâteaux variés

Aujourd’hui, la galette des Rois a beaucoup voyagé, et à chaque région ses spécificités ! Au Danemark, on   trouve une amande dans du riz bouilli. En France, on a le choix : ‘gâteau des rois’ en Provence, en Aquitaine et en Languedoc, ‘pogne’ ou ‘épogne’ dans le Dauphiné, ‘garfou’ ou ‘galfou’ en Gascogne et Béarn, ‘galette des rois’ en Ile-de-France, Dreykönigskuchen en Alsace… Frangipane, brioche, fleur d’oranger, fruits secs et même farce de viande… il y en a vraiment pour tous les goûts !

La recette de la Galette des Rois à la frangipane pour 6 personnes

  • 2 pâtes feuilletées
  • 140 g de poudre d’amande
  • 100 g de sucre fin
  • 2 oeufs
  • 75 g de beurre mou
  • 1 jaune d’oeuf
  • 1 fève
  1. Placer une pâte feuilletée dans un moule à tarte, piquer la pâte avec une fourchette.
  2. Dans un saladier, mélanger la poudre d’amandes, le sucre, 2 oeufs et le beurre mou.
  3. Placer la pâte obtenue dans le moule à tarte et y cacher la fève.
  4. Recouvrir avec la 2ème pâte feuilletée, en collant bien les bords.
  5. Faire des dessins sur le couvercle et badigeonner avec le jaune d’oeuf.
  6. Enfourner pendant 20 à 30 min à 200°C (thermostat 6-7); vérifier régulièrement la cuisson !